Sélectionner une page

Les bienfaits du shiatsu

Les bienfaits du Shiatsu

 

Qu’est-ce que le shiatsu ?

Le « Shiatsu » est un mot japonais créée au début du XXème siècle qui signifie « pressions avec les doigts ».

Le shiatsu est un art du toucher japonais qui trouve ses origines dans les traditions millénaires du toucher, du massage et des médecines traditionnelles asiatiques.
Depuis les années 50, il est reconnu comme médecine à part entière et inscrit dans la constitution nippone.

En France, nous avons encore du travail pour arriver à une telle reconnaissance  de cette pratique…

« le principe de base du shiatsu est que tout est lié»

C’est pour cela que lors d’une séance de shiatsu, vous recevez des pressions avec les pouces, les paumes des mains sur tout le corps, des étirements et des mobilisations douces des articulations.

Comment ça fonctionne ?

Le shiatsu agit sur quatre niveaux  :

 Anatomique : on presse sur des muscles, parfois des os
 Physiologique : on stimule le système nerveux autonome qui régit l’homéostasie (système d’autorégulation et d’autoguérison de l’organisme)
Énergétique : on travaille sur les trajets des méridiens d’acupuncture, trajet de circulation de l’énergie vitale (Ki)
 Émotionnel : en énergétique orientale, chaque organe est relié à une émotion. En travaillant sur cet organe par pression directe et/ou indirecte (méridien), on libère les excès d’émotions. Un organe saturé est un organe qui fonctionne moins bien ; un organe libéré est un organe qui fonctionnera de manière optimale.

On comprend bien que le shiatsu a une action globale sur le corps et qu’il intègre parfaitement le concept de « lien corps- esprit. »
Le shiatsu permet d’accompagner la personne dans une meilleure gestion de son stress et de son énergie vitale.

Les systèmes nerveux et endocrinien – l’autorégulation de l’équilibre métabolique

Les systèmes nerveux et endocrinien sont les deux grands systèmes de régulation du corps. Ils sont interconnectés et en relation permanente:

– le système nerveux est « câblé » avec ses neurones
– le système endocrinien fonctionne « en wifi » car ses messages circulent dans le flux sanguin mais n’ont pas de routes anatomiques spécifiques.

Le système nerveux aura des réponses rapides, le système endocrinien des réponses plus lentes mais plus pérennes.
Ces deux systèmes gèrent conjointement la régulation de l’équilibre métabolique.

Notre esprit n’a pas conscience de ses autorégulations.
Depuis que vous lisez cet article, avez-vous pensé à demander à votre cœur de battre ou à votre pancréas de sécréter la bonne dose d’insuline pour l’absorption du glucose de votre dernier repas ? Ces fonctions sont prises en charge par le système nerveux « autonome » qui va travailler de pair avec votre système endocrinien pour maintenir les fonctions vitales de l’organisme de manière optimale.

On a vu que le shiatsu agit sur le système nerveux autonome (tout particulièrement lors des pressions le long de la colonne vertébrale) ; par ricochet, il agit alors sur le système endocrinien et l’apaise ou le stimule en fonction des besoins du corps.

Les bienfaits du shiatsu sur certains troubles endocriniens féminins

Le shiatsu donne d’excellents résultats sur les douleurs chroniques des menstruations en détendant les zones du bassin et en apaisant l’intensité des messages nerveux.

Concernant les bouffées de chaleur au moment de la ménopause, le shiatsu ne va pas avoir une action directe dessus. En revanche, comme on sait que le shiatsu a une action apaisante sur le stress, le stress étant un facteur qui accentue les bouffées de chaleur, on en déduit que le shiatsu contribuera à diminuer les bouffées de chaleur (fréquence et intensité) par son action sur le stress.

Pour les troubles de thyroïde, le shiatsu n’aura pas non plus d’action directe.
Cela dit, en travaillant de façon adaptée sur le rachis cervical, le shiatsu aura une action intéressante en complément des traitements habituels.

Existe-t-il des protocoles pour les troubles endocriniens et/ou nerveux?

Je répondrai oui et non.
Oui, on connaît les zones clés incriminées dans certains troubles et on sait comment les travailler.

« MAIS CHAQUE FEMME EST UNIQUE »

Chacune a sa manière de réagir à une situation. Sur le coup d’un grand stress, certaines vont avoir des crampes intestinales alors que d’autres auront des maux de tête, des brûlures d’estomac ou des nausées.
On ne peut donc pas arrêter des protocoles standard pour apaiser les troubles définis. Le professionnel de shiatsu connaît ces « protocoles standard » mais ils ne seront pas appliqués à la lettre pour répondre justement à votre unicité et votre spécificité. Chaque shiatsu sera unique car il sera fait pour vous et rien que pour vous.

Protocole de détente à faire chez soi

Voici un petit protocole de détente que vous pouvez vous offrir à vous-même :

• Allongez-vous sur le dos, la tête reposée sur un petit coussin, les jambes repliées, plante des pieds posée
• Gardez bien en tête que lorsque vous vous appliquerez ces pressions, vous devez expirer sans retenir votre souffle avec vos lèvres, de manière continue et douce.
• Avec les 4 doigts de vos mains, vous allez chercher votre plexus solaire qui se situe au niveau de la bouche de votre estomac, à la fin du sternum au centre de votre tronc. Vous appuierez jusqu’à la fin de l’expire. Recommencez trois fois.
• Puis à chaque cycle respiratoire, vous descendrez vos doigts et déplacerez ainsi la pression, jusqu’à arriver en butée sur votre symphyse pubienne (pubis).
• Toujours avec ce même mode de pressions avec les 4 doigts des mains et sur l’expire, vous allez partir sur votre droite et remontez avec les pressions en formant un arc de cercle jusqu’au point de départ (plexus solaire) qui va longer les os de votre bassin et de votre cage thoracique
• Puis vous continuez cet arc de cercle en descendant sur votre côté gauche jusqu’à rejoindre à nouveau la symphyse pubienne
• Répétez autant de fois que vous le souhaitez ce trajet complet.
• Posez ensuite vos mains à plat sur votre nombril.
• Effectuez des va-et-vient, des vagues, d’un côté à l’autre, sans décoller les mains.
• Posez de nouveau vos mains à plat sur votre nombril et respirez en conscience cinq fois.
• N’oubliez pas de vous remercier pour ce cadeau !

Quelques précautions cependant :
• Ce protocole ne sera pas effectué par les femmes enceintes
• On attendra au moins 30 minutes à la fin d’un repas pour s’appliquer ces pressions
• On ne pratique pas ce protocole en cas de fièvre ou si on a subi une opération au niveau de l’abdomen il y a moins de trois mois

ATTENTION : le shiatsu ne remplace pas un traitement médical. Il faut toujours parler à votre médecin si vous pensez que votre traitement en cours doit être adapté.

Prenez soin de vous !

NATHALIE ZACHARIE BERNARDINELLI
spécialiste en shiatsu et éducatrice en santé naturelle
au « point d’équilibre »
13bis Bd Louis Lemelle,
78300 poissy

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suivez-nous

newsletter

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *