X2 sur vos points fidélité avec le code HAPPYLOYALTY | Livraison GRATUITE à partir de 46€* 🚚 | Un cadeau dès 75€ d’achat** 🎁 | -10% avec la newsletter ✨

En savoir plus

X2 sur vos points fidélité avec le code HAPPYLOYALTY jusqu’au 8 février inclus

LIVRAISON OFFERTE dès 46€ en points relais et dès 58€ d’achats à domicile en France Métropolitaine.
**[MY] Huile visage régénérante OFFERTE dans votre commande dès 75€ d’achat (Cliquer dessus pour l’ajouter au panier)

Profitez de -10% sur votre 1ère commande et recevez le guide de l’équilibre hormonal (PDF 36 pages) en vous inscrivant à la newsletter.

  • English
  • Français
  • English
  • Français

Est-ce que j’ai un excès de cortisol ? Comment le stress met à mal notre santé ?

Excès de cortisol : en savoir plus sur comment le stress met à mal notre santé ?

 

Ce n’est un secret pour personne : les femmes souffrant de stress chronique sont très nombreuses. Difficile de rester zen quand on a autant de vies à gérer : familiale, professionnelle, conjugale, amicale, personnelle… C’est comme pour tout : si le stress est nécessaire à la vie, l’excès est mauvais pour la santé, y compris pour la santé hormonale. 

Le principal marqueur biologique du stress est le cortisol. Faisons un point sur cette hormone, comment elle agit sur notre organisme et comment en maîtriser la sécrétion et les effets délétères.

 

Les déficits en hormones surrénaliennes ( dont le cortisol) sont de plus en plus fréquents et trop rarement diagnostiqués. Le saviez-vous ? Les glandes surrénales d’un homme sont 50% plus grandes que celles d’une femme. A quoi sert le cortisol ? Le cortisol est par essence « l’ hormone du stress ». Fabriquée par les glandes surrénales, cette hormone joue un rôle essentiel sur la régulation du métabolisme des glucides, lipides, protides , des ions et de l’eau pour éviter toute variation trop brutale de l’équilibre physiologique de l’organisme. Une situation de stress trop régulier, appelé “stress chronique” va booster la sécrétion de cortisol et épuiser les glandes surrénales, en retentissant sur le fonctionnement des autres hormones. Premier effet direct : la production de cortisol étant affaiblie, c’est la progestérone (hormone sexuelle “calmante”) qui va être convertie en cortisol pour renflouer les stocks, déséquilibrant alors le ratio oestrogènes/ progestérone.. c’est donc un cercle vicieux. Donc un excès de cortisol va finalement entraîner..un déficit en cortisol sur le long terme. C’est pourquoi il est si important de mieux contrôler notre stress et ne pas le laisser s’installer.

 

Qu’est-ce que c’est le cortisol ? Quels sont ses effets ?

Le cortisol, c’est l’hormone du stress par excellence. Cette hormone a également un grand rôle dans le bon déroulement du rythme circadien, c’est-à-dire le rythme qui, s’il fonctionne bien, nous fait nous sentir en forme le matin et plus relax le soir. La mélatonine, hormone du sommeil, prend alors le relais et nous invite à aller nous coucher. Le cortisol est sécrété par les surrénales, de petites glandes triangulaires situées juste au-dessus des reins. C’est une hormone stéroïdienne : elle est fabriquée à partir du cholestérol. 

En situation de stress ponctuel, cette hormone est très bénéfique : elle nous permet de mobiliser nos ressources et de les mettre à disposition des fonctions dont nous allons avoir le plus besoin pour faire face au « danger ». Ainsi, nos réserves de sucres et de graisses vont être recrutées et dirigées vers le cerveau et les muscles, dont le muscle cardiaque. Elle va augmenter la pression sanguine pour que ces nutriments parviennent plus rapidement dans ces organes essentiels à la réponse au stress. A dose modérée et en libération ponctuelle, il a un rôle anti-inflammatoire. Le cortisol est d’ailleurs utilisé en tant que médicament à cet effet sous une forme appelée cortisone ou corticoïdes.  On ne pourrait d’ailleurs pas vivre sans cortisol.

En cas d’excès et / ou de sécrétion prolongée, comme dans le cadre d’une vie stressante qui génère du stress chronique, les effets du cortisol deviennent délétères : il va alors perturber le métabolisme des glucides, entraînant fringales et prise de poids. Il va diminuer la réponse immunitaire et donc fragiliser notre santé. Son côté ‘stimulant’ pourra perturber votre sommeil. Il va favoriser l’ostéoporose et fatiguer le cœur. Enfin, au-delà d’un certain seuil, il va devenir pro-inflammatoire et entraîner douleurs, prise de poids, fatigue, risques cardiovasculaires, dégradation de la qualité du microbiote… Enfin et surtout, il va entraîner un déficit en progestérone puisque les glandes surrénales une fois épuisées par le stress chronique, le cortisol va être maintenu par dégradation de la progestérone.

 

 

Quels sont les signes d’un excès de cortisol ?

Les signes d’un excès de cortisol sont nombreux et variés : troubles de l’humeur, fatigue, difficultés de concentration ou de mémorisation, hypertension, fringales sucrées, prise de poids notamment au niveau du ventre, difficultés d’endormissement…

Pour en avoir le cœur net, il existe plusieurs types d’analyses que vous pouvez réaliser en laboratoire : dosage sanguin, urinaire ou encore salivaire. Ces examens vous permettront de connaître votre taux de cortisol ainsi que son évolution au cours de la journée : il doit être au plus haut le matin entre 6 et 8H puis baisser au cours de la journée jusqu’à atteindre son minimum vers minuit.

 

Quel rapport entre cortisol et déséquilibre hormonal ? 

Nous l’avons vu plus haut : le cortisol est une hormone stéroïdienne synthétisée à partir du cholestérol. C’est également

cholestérol. C’est également le cas des hormones sexuelles comme les œstrogènes et la progestérone. Toutes ces hormones ont le même précurseur : la pregnenolone. En cas de stress intense et prolongé, cette substance va être en priorité dédiée à la production de cortisol, au détriment de nos hormones. Les cycles seront perturbés, le syndrome prémenstruel ou l’endométriose seront plus importants, les symptômes de ménopause ou pré ménopause se feront beaucoup plus sentir, etc… 

Pour toutes ces raisons, il est important de maintenir le niveau de cortisol dans des limites quantitatives et temporelles resserrées.

Comment réduire son taux de cortisol ?

La première priorité est d’apprendre à limiter, maîtriser et évacuer son stress : faire du sport, prendre des pauses régulièrement dans la journée, respirer, méditer, déléguer, s’organiser, écrire, passer du temps en extérieur, dans la nature. Prendre le temps de sortir à la lumière du jour au moins 15/20 minutes (le matin ou le midi de préférence), pour renforcer notre vitamine D (lien glossaire) notamment . Toutes ces actions y contribuent grandement. Vous pouvez également vous aider de plantes comme l’ashwagandha, la mélisse, la rhodiole, le safran, le griffonia et vous complémenter en magnésium, que vous pouvez retrouver dans notre complément alimentaire [MY] Essentiels Sérénité

 

 

Dans l’assiette, on force sur le bon gras, les oméga 3 : poissons gras, en privilégiant les petits qui contiennent moins de métaux lourds (sardines, maquereaux, anchois…), graines de chia, huile de colza, lin, chanvre… On met des fruits et légumes à tous les repas pour faire le plein d’antioxydants. Et on réduit les sucreries, les viandes rouges, les plats industriels et les laitages. 

Maitriser son stress est un enjeu-clé pour notre santé et notre bon équilibre hormonal. Ses effets négatifs à court et long termes impactent toutes nos fonctions. Il est un facteur déclencheur ou aggravant de nombreuses pathologies. Alors, si on ne peut l’éviter dans nos vies modernes, apprenons à le garder dans des limites acceptables et à en limiter les conséquences sur notre organisme !

 

Vous pouvez faire le quizz concernant le cortisol

MiYé est une gamme dédiée à l'équilibre hormonal féminin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles les plus lus :