Le périnée : cet oublié de l’intimité…

Le périnée, aussi appelé plancher pelvien, est composé de plusieurs muscles et ligaments qui s’étendent du pubis au coccyx. Il est présent chez les femmes comme chez les hommes. Souvent ignoré et délaissé, il peut être la cause de plusieurs problèmes de santé. Pourtant aujourd’hui il existe de nombreuses solutions pour en prendre soin de façon simple et ludique chez soi. 

Anatomie périnée

Votre périnée à plusieurs fonctions qu’il essaie, tant bien que mal, de remplir malgré sa sur-sollicitation quotidienne. 

 

  • Soutien des organes génitaux 

Le périnée ressemble à un petit hamac plus ou moins tendu. Il permet de soutenir et maintenir la vessie, l’utérus, le vagin et le rectum en place dans notre bassin. S’il se relâche trop, vous pouvez dire bonjour à la descente d’organes (oui oui, ça n’arrive pas qu’aux autres et un périnée en mauvaise santé est l’une des premières causes des prolapsus).

 

  • Rôle dans les processus de continence et d’évacuation 

Le périnée est impliqué au cours de la miction (action d’uriner) et de la défécation. C’est lui qui va nous permettre d’uriner et de déféquer correctement. Lorsque vous allez aux toilettes, certains muscles pelviens se relâchent pour laisser passer l’urine ou les matières fécales puis se contractent lorsque vous avez terminé. Si votre périnée est affaibli, vous pouvez voir apparaître des fuites d’urine ou de gaz

 

  • Influence la qualité des rapports sexuels

Les bienfaits d’un périnée tonique au cours de vos rapports intimes sont nombreux ! On peut citer par exemple : 

  • Des orgasmes plus longs, plus puissants et plus nombreux
  • De meilleures sensations pour les 2 partenaires
  • Une augmentation de la lubrification naturelle du vagin

 

Quels sont les facteurs qui influencent le périnée ?

 

Facteurs hormonaux 

 

Le périnée subit de nombreuses modifications au cours de la vie d’une femme, notamment suite aux variations hormonales qui se produisent dans notre corps à différentes étapes de notre vie.

  • La grossesse et l’accouchement

Lors d’une grossesse le corps d’une femme est boulversé par les variations hormonales. 

La production d’oestrogènes en plus grande quantité stimule la production de nouvelles cellules : du placenta, de la poitrine mais également de la peau et des cheveux (et oui la grossesse peut vous embellir). Si cette variation hormonale peut avoir des répercussions positives pour la future maman, elle peut également avoir des aspects “négatifs”. 

Pendant la grossesse l’hormone relaxine va venir agir sur les articulations et les ligaments afin de détendre et d’assouplir les tissus du périnée. L’objectif principal est de le préparer à l’accouchement ! Les muscles du périnée vont donc naturellement se relâcher pour faciliter l’accouchement. Vous ne voyez pas pourquoi cela est une mauvaise chose ? Si le périnée se relâche pour faciliter le passage du bébé, il ne va plus pouvoir remplir l’un ou plusieurs de ses rôles correctement. La grossesse vous apporte tout un tas de surprises et des fuites occasionnelles et accidentelles peuvent venir changer votre quotidien.

Pour toutes ces raisons, il est primordial pour une femme de remuscler son périnée après une grossesse car il ne va pas pouvoir retrouver sa tonicité de départ en un claquement de doigts, il va falloir l’aider un peu (coucou la rééducation périnéale post-partum !). 

 

  • L’apparition de la ménopause 

Avec l’âge, les tissus musculaires vont naturellement se relâcher. A l’arrivée de la ménopause, la chute hormonale (notamment des oestrogènes) peut impacter négativement la tonicité des tissus et, entre autres, du périnée. C’est aussi pour cela qu’avec l’âge, les rides apparaissent. 

La ménopause est une période où le risque de fuites urinaires augmente, il s’agit donc d’être un peu plus vigilante et ne pas banaliser la survenue de quelques gouttes d’urine dans la culotte lors d’un rire, d’un éternuement ou d’un autre effort.

 

Autres facteurs de risque

 

Il y a également d’autres facteurs de risque qui influent sur la tonicité périnéale et qui ne dépendent pas directement des hormones comme par exemple :

  • la pratique de sport à à-coups ou avec des impacts répétés
  • l’obésité et le surpoids qui induisent une charge importante sur les muscles pelviens
  • la constipation chronique et les poussées répétées qu’elle entraîne
  • le port de charge lourde qui augmente la pression abdominale
  • le tabac qui peut induire une toux chronique et une surpression sur le périnée

Tous ces facteurs sur-sollicitent le périnée et peuvent impacter sa tonicité et induire son relâchement. 

 

Quels symptômes si le périnée est relâché ?

 

Lorsque votre périnée est trop relâché et qu’il n’est plus assez tonique, il ne peut plus assurer correctement ses fonctions. Il est alors possible de voir apparaître des fuites urinaires en dehors des mictions. C’est d’ailleurs un problème beaucoup plus courant qu’on ne le pense car près de 6,5 millions de femmes en France souffrent de d’incontinence urinaire !

Dans les cas les plus graves, si le périnée est trop affaibli, une descente d’organes peut également apparaître. Un ou plusieurs organes descendent dans le vagin et cela peut aller jusqu’à sortir littéralement à l’extérieur de la vulve. On parle par exemple de cystocèle lorsque la vessie commence à descendre ou de rectocèle lorsque c’est le rectum qui est impliqué. 

Si votre périnée est trop relâché, certains symptômes peuvent immédiatement vous alerter comme par exemple :

  • des fuites d’urine ou de gaz
  • une pesanteur dans le bas ventre
  • l’apparition d’une boule au niveau de votre vulve 
  • des douleurs ou un manque de sensation pendant vos rapports sexuels

 

SI vous vous reconnaissez, n’attendez plus et allez consulter un professionnel de santé qui pourra vous aider à établir le diagnostic et à mettre en place un traitement pour vous aider. 

 

La rééducation pour renforcer son périnée

 

La bonne nouvelle, c’est qu’il n’est jamais trop tard pour commencer à s’occuper de son périnée. Pour le renforcer, la rééducation du périnée est un excellent moyen. Qu’importe votre âge, si vous avez des enfants ou non, si vous venez d’accoucher, que vous êtes ménopausée… tout le monde peut faire de la rééducation pour renforcer son périnée. 

Cela peut être pratiqué suite à un problème d’incontinence ou tout simplement en prévention. La rééducation périnéale s’effectue via différentes méthodes chez un professionnel de santé et est possible depuis quelques années à domicile comme avec la solution Emy.

3 écrans + sonde

Muscler son périnée avec la solution Emy

 

La sonde périnéale Emy est connectée à une application mobile ludique et permet de faire sa rééducation périnéale chez soi, à son rythme. Emy est basée sur le principe du biofeedback : vous contractez votre périnée, la sonde détecte vos mouvements et les transmet à l’application. Vous pouvez alors voir directement votre effort en temps réel sur votre smartphone ! Les exercices médicaux pour renforcer votre périnée sont à effectuer sous forme de jeux : faire décoller une fusée, pêcher des canards, cueillir des pommes.. tout ça grâce à la force de votre périnée !

Avec cette solution, renforcer son périnée devient amusant et motivant ! En plus, Emy est un dispositif médical français dont l’efficacité est cliniquement prouvée. Dès 3 semaines d’entraînement, les utilisatrices ressentent une amélioration de leur tonicité, une diminution de leurs fuites urinaires et de meilleures sensations pendant leurs rapports ! Alors, vous attendez quoi ? Rejoignez vous aussi la communauté d’utilisatrices qui ont décidé de reprendre en main leur périnée !

 

Et bien évidemment on a pensé à un code promotionnel rien que pour vous pour que vous puissiez la tester :  MIYE20 vous offre 20 euros de réduction sur votre Emy

 

5 conseils pour garder un périnée tonique 

 

Si vous n’êtes pas encore convaincue de l’intérêt de muscler votre périnée, voici quelques conseils à adopter au quotidien pour prendre soin de votre périnée et le protéger.

  • Adapter une alimentation saine et équilibrée pour éviter la constipation et le surpoids
  • Soigner votre hygiène de vie : éviter le tabac et l’alcool (c’est un irritant de la vessie)
  • Pratiquer du sport en protégeant son périnée : éviter les sports à impacts ou à-coups qui sur-sollicitent le périnée
  • Faites régulièrement des exercices pour muscler votre périnée
  • Avant chaque effort (port d’une charge lourde, une toux, un éternuement..) pensez à contracter votre périnée

 

 

 

MiYé est une gamme dédiée à l'équilibre hormonal féminin

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles les plus lus :