Livraison GRATUITE à partir de 50€* 🚚 | 1 cadeau dès 70€ d’achat*** 🎁 | -10% avec la newsletter ✨

En savoir plus

LIVRAISON OFFERTE dès 50€ en points relais et dès 60€ d’achats à domicile en France Métropolitaine.

*** [MY] MINI HUILE REGENERANTE 15ML OU [MY] GEL INTIME 60ML OFFERT DÈS 70€ D’ACHAT (Cliquer dessus pour l’ajouter au panier)

Profitez de -10% sur votre 1ère commande et recevez le guide de l’équilibre hormonal (PDF 36 pages) en vous inscrivant à la newsletter.

Quels sont les risques de santé à vérifier à chaque phase de vie hormonale ?

Veiller sur sa santé à travers les différentes phases de la vie hormonale

Le corps humain est soumis à des fluctuations hormonales tout au long de la vie, et ces variations peuvent impacter notre corps. Trois phases de la vie où les hormones jouent un rôle essentiel sont la puberté, la grossesse et la ménopause. À chacune de ces étapes, il est crucial de comprendre les risques de santé associés et de prendre des mesures préventives pour assurer un bien-être optimal. Dans cet article, nous étudierons les risques de santé liés à chaque phase hormonale et les précautions à prendre.

Adolescente

La puberté et les risques associés

La puberté marque le début de la maturation sexuelle chez les adolescents, accompagnée de changements hormonaux significatifs. Cette phase est essentielle pour le développement physique et émotionnel. À l’adolescence, le cerveau déclenche la libération d’hormones par les ovaires : l’œstrogène et la progestérone.

Les œstrogènes sont responsables du développement des organes féminins au moment de la puberté, mais impactent aussi l’humeur et la libido, tout en agissant sur le corps (par exemple sur la répartition de la masse graisseuse, sur la consolidation des os, la circulation sanguine…). La progestérone est produite par les ovaires et permet de créer un climat favorable à une grossesse. Grâce à ces deux hormones, le cycle hormonal et le cycle ovarien s’installent et vont se répéter jusqu’à la ménopause, permettant l’ovulation tous les 28 jours selon plusieurs phases.

À la puberté, il est fréquent de souffrir de maux de tête ou d’acné, notamment à cause de l’hyperfonctionnement des glandes sébacées. Cependant, certains risques de santé peuvent survenir :

  • Santé mentale :

Les fluctuations hormonales peuvent également affecter la santé mentale des adolescents, augmentant le risque de dépression et d’anxiété. L’adolescence, avec le début de la puberté, représente une période développementale durant laquelle il existe une plus grande vulnérabilité pour l’émergence de psychopathologies.

  • Risques cardiovasculaires : 

Pendant la puberté, il est crucial de prêter attention aux habitudes alimentaires et à l’activité physique, car des choix malsains peuvent contribuer à l’obésité, l’hypertension et des niveaux de cholestérol élevés.

  • Diabète de type 2 : 

Le moment critique pour le diabète est la puberté. A cet âge, le risque de développer un diabète de type 2 augmente s’il existe une prédisposition génétique. Le corps change, au niveau hormonal, notamment, la croissance s’arrête à la fin de la puberté.

Pour minimiser les risques de santé pendant la puberté, il est essentiel de prendre des mesures préventives et de promouvoir un mode de vie sain. Il est important d’adopter une alimentation équilibrée, d’éviter les excès de sucre et de gras et d’encourager une activité physique régulière pour maintenir une bonne santé et renforcer les muscles et les os.

Femme enceinte

Les risques à la grossesse

La grossesse est une période de profonds changements hormonaux et physiologiques pour les femmes. Le taux d’hormones est complètement chamboulé lors d’une grossesse. Le premier trimestre, le corps produit de plus en plus de progestérone qui peut créer un important coup de fatigue. Le taux d’œstrogènes va ensuite considérablement augmenter pendant que la grossesse avance, impactant fortement l’humeur. Il permet de reprendre de l’énergie.

Ces hormones de grossesses permettent aussi le développement du fœtus, l’épaississement de la paroi utérine pour bien accueillir ce dernier, la peau, les cheveux, et permettent aussi la lactation par exemple. Agissant sur d’autres organes, elles peuvent avoir des effets moins désirables comme des constipations, des évanouissements, de la rétention d’eau ou encore de l’angoisse.

Pendant cette période, il est important de surveiller certains risques de santé :

  • Risques cardiovasculaires : 

Les modifications biologiques liées à la grossesse constituent une situation à risque de maladies cardiovasculaires. Les femmes enceintes peuvent être sujettes à l’hypertension artérielle, à la prééclampsie et à d’autres complications cardiovasculaires, nécessitant un suivi médical régulier.

  • Diabète gestationnel : 

Le diabète gestationnel ou diabète de grossesse est une augmentation de la glycémie qui apparaît pendant la grossesse et disparaît après l’accouchement. Il a un impact sur la santé de la mère et de l’enfant. Pendant la grossesse, la régulation de la glycémie de la femme enceinte évolue. Le diabète gestationnel est un trouble de la tolérance au sucre avec une augmentation de la glycémie (quantité de sucre dans le sang) plus ou moins importante. Le risque de diabète de grossesse est augmenté en cas de surpoids, d’antécédents de diabète ou si la femme enceinte souffre d’un syndrome des ovaires polykystiques (SOPK). 

  • Accident Vasculaire Cérébral (AVC) et caillots sanguins :

Les changements hormonaux lors de la grossesse peuvent augmenter le risque de caillots sanguins et d’Accident Vasculaire Cérébral (AVC), en particulier chez les femmes ayant des facteurs de risque préexistants. Le risque d’AVC est trois fois plus élevé chez les femmes enceintes que chez les jeunes adultes. La femme enceinte subit en effet des modifications physiologiques qui seraient susceptibles d’augmenter le risque d’événement vasculaire. L’hypertension artérielle gravidique, le surpoids ou le diabète gestationnel fréquents chez la femme enceinte augmentent le risque de survenue d’un AVC. La survenue d’un AVC reste un évènement rare au cours de la grossesse, évalué à 10/100 000 accouchements.

Pour minimiser les risques de santé pendant la grossesse, il est important de prendre des mesures préventives et de bénéficier d’un suivi médical approprié. Adopter une alimentation saine, être actif et gérer son stress permet de réduire les risques cardiovasculaires et d’AVC. Un suivi médical régulier et une communication ouverte avec les professionnels de la santé sont également essentiels pour assurer une grossesse en bonne santé.

Ménopause

Ménopause : Quelles répercussions sur la santé ?

La ménopause marque la fin de la période de fertilité chez les femmes et est caractérisée par une diminution significative des niveaux d’hormones sexuelles. La ménopause est un phénomène naturel. Elle survient lorsque les ovaires arrêtent leur sécrétion hormonale (œstrogènes et progestérone) et la formation d’un ovule chaque mois. La ménopause peut entraîner de potentiels symptômes comme les bouffées de chaleur, les insomnies, de la fatigue, de l’irritabilité…

Cependant, la ménopause augmenterait également le risque de certaines maladies : 

  • L’ostéoporose : 

L’abaissement du taux d’œstrogènes a des conséquences à long terme sur les os, les vaisseaux sanguins et le cœur. Après la ménopause, le risque de déminéralisation des os est plus élevé, entraînant leur fragilisation et leur fracture en cas de chute : c’est l’ostéoporose. Cette pathologie affecte principalement les femmes ménopausées, avec une prévalence deux à trois fois plus élevée que chez les hommes du même âge. Découvrez notre article sur le lien entre la ménopause et l’ostéoporose en 5 questions.

  • Les maladies cardiovasculaires : 

Si les risques de maladies cardiovasculaires (hypertension artérielle, maladie coronarienne, athérosclérose, infarctus, accident vasculaire cérébral) sont plus faibles chez les femmes que chez les hommes, ils augmentent néanmoins après la ménopause. Dix ans après celle-ci, les risques encourus par les femmes sont aussi élevés que ceux encourus par les hommes du même âge. En effet, la baisse des hormones féminines peut augmenter le risque de maladies cardiovasculaires et certains facteurs comme le tabac ou le surpoids accentuent ce risque. Il est donc essentiel de maintenir un mode de vie sain et de faire contrôler régulièrement la tension artérielle et les taux de cholestérol.

  • Prise de poids : 

Les changements hormonaux peuvent rendre plus difficile la gestion du poids pendant la ménopause. Cette prise de poids est en rapport avec une augmentation des tissus graisseux avec modification de la répartition des graisses qui s’accumulent essentiellement sur le ventre (et beaucoup moins sur les cuisses et les fesses), tandis que la masse musculaire diminue.

Bien que la ménopause soit inévitable, il est possible de prendre des mesures préventives et de gérer les risques de santé associés. Adopter un mode de vie sain, une alimentation équilibrée et riche en calcium et en vitamine D, associée à une activité physique régulière et à une gestion du stress peut aider à renforcer les os et à prévenir l’ostéoporose. Des bilans de santé réguliers permettent de surveiller les niveaux de cholestérol, la pression artérielle et d’autres facteurs de risque de maladies cardiovasculaires.

Conclusion

Les fluctuations hormonales à différentes étapes de la vie peuvent avoir un impact significatif sur la santé cardiovasculaire, le diabète, les AVC et d’autres risques de santé. Il est crucial d’être conscient de ces risques et de prendre des mesures préventives dès la puberté en adoptant un mode de vie sain, en accordant une attention particulière à l’alimentation et à l’exercice physique. Pendant la grossesse, un suivi médical régulier est essentiel pour détecter et gérer les risques éventuels. Enfin, pendant la ménopause, des mesures préventives telles qu’une alimentation équilibrée et bilans de santé réguliers peuvent contribuer à maintenir une bonne santé. En prenant soin de notre santé à chaque phase hormonale, nous pouvons améliorer notre bien-être global et réduire les risques de complications à l’avenir.

Produits MiYé

Pour soulager les symptômes lors de cette phase de vie, MiYé propose des solutions naturelles pensées pour ces différents déséquilibres afin d’accompagner avec bienveillance les cycles féminins de manière naturelle et écologique. Découvrez la gamme Miyé, qui propose des infusions, des compléments alimentaires, des gels intimes équilibrants et autres soins dédiés à cette période.

sources

Découvrez votre profil hormonal

Produits associés :

MiYé est une gamme dédiée à l'équilibre hormonal féminin

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0
Mon panier (0 articles)
Plus que00,00 pour bénéficier de la livraison gratuite !
50,00 €
Livraison à domicile offerte
70,00 €
Un cadeau au choix

Faites le diagnostic

Découvrez votre profil hormonal en répondant à quelques questions en moins d’une minute ainsi qu’une sélection de produits adaptés à vos symptômes